Synopsis

Mai 2025, Six mois après le concert... Les Gangs à New-York ne sont plus ceux que vous connaissez aujourd'hui. Certains ont fini par se faire démanteler par la police, quand d'autres se sont raliés entre eux pour concentrer leur force sur une seule entité : Nova.Toutefois, un nouveau fléau est en train d'altérer l'ère du temps : l'évolution du génome

▷ 19 SEPTEMBRE Nous fermons temporairement :
- Les RAWS (sauf prédéfinis)
- Les WOLF (sauf prédéfinis)
Nous demandons de privilégier:
- Le NYAPD
- Les DRAGONS
- Les SQUALL
Merci d'avance
▷ 29 AOUT Le groupe des WOLF est de nouveau ouvert. Profitez-en ! Nous sommes dans l'attente d'un AD Breaker ainsi que d'un chef pour les Dragons ~
Nous avons ouvert la section des RP/fiches à l'honneur, afin de vous faire une idée du niveau de RP en ces bas lieux.
▷ 21 AOUT
Le forum se rêvet de sa tenue d'été ~ MAJ du forum. Lire ici

▷ 17 JUILLET
Des badges-insignes sont désormais attribués auxmembres faisant preuve d'amour, d'implication, d'originalité, etc. Nouveauté à lire : www
WOLF fermés jusqu'à nouvel ordre. Groupe à privilégier : les DRAGONS et les RAWS ♥ Merci d'avance

▷ 10 MAI
— BX-2023 devient Bronx Nemesis.Il rouvre officiellement ses portes et accueille anciens comme nouveaux.

Bienvenue

Bienvenue à New-York! En cette année 2025, le nom de Nova est connu sur toutes les lèvres : Gangs, Police, médias … À vous qui vous lancez sur sa piste, voici un conseil : rebroussez chemin, Nova n'est désormais plus le seul danger à gouverner ces terres. La mort n'est d'ailleurs plus permise...

Staff

Dezsidérius

Fondateur

voir MP

Khor

Modérateur

voir MP

Kendall

Co-fonda

voir MP

Tomas

Modérateur

voir MP

Trame

gif

avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 29/08/2018
Jeu 6 Sep - 23:35

Liu A. Tian



Carte d'identité


► Avatar : Ookurikara – Touken Ranbu
► Prénom(s) : Liu Alexander
► Age : 23 ans
► Date de naissance : 25 décembre
► Origine/ Nationalité : Sino-américaine
► Groupe : Dragon
► Rang dans le groupe : Prostitué
► Métier / Etudes : Etudiant en finance (niveau M2 en finances publics)
► Situation familiale : Une mère avec laquelle il n’a que très peu de contacts et un père dont il se tient volontairement à l’écart. Il a aussi un demi-frère.
► Situation financière : Fluctuante
► Groupe sanguin : O -
► Troubles ou avantages : Liu a un instinct de survie très développé. Il a compris plutôt rapidement que faire le dos rond et passer pour celui qui obéit à ce qu’on lui demande, peu importe ce dont il s’agit, lui permettra d’obtenir ce qu’il veut.

Questionnaire


► Comment voyez-vous les clones ? : A choisir, je préférerai ne pas les voir, c’est une évolution de l’humanité étrange qui n’est pas naturelle.
► Pensez-vous qu'ils méritent autant d'intérêt que les êtres humains ? On peut aussi se demander si les humains méritent de l’intérêt non ? Ils sont là, il faut faire avec, c’est tout.
► Simplement par curiosité, votre admiration penche plus vers la justice ou la délinquance ? Mon admiration penche plus vers ceux qui savent utiliser la justice pour arriver à leurs fins.

1. Si vous deviez décrire votre caractère ?


J’ai toujours trouvé ça dur de décrire le caractère de quelqu’un, alors le mien…

Vous voulez que je vous parle de quoi ? De l’étudiant ? Lui, c’est quelqu’un de sérieux, de ponctuel, un peu maniaque sur les bords. C’est aussi quelqu’un qui n’hésite pas à apporter son aide à ceux qui en ont besoin durant les cours. Le bon samaritain qui partagera ses notes de cours avec vous si vous avez eu la flemme de vous lever pour assister à ce séminaire à 8h un samedi matin, mais c’est aussi celui qui n’hésitera pas à vous dire que vous lui pétez les [insérer votre version] si vous lui demandez quinze fois la même chose.

Je peux aussi vous parler du fils. Celui à qui sa mère manque terriblement, qui lui envoie de l’argent autant que possible et aussi souvent qu’il peut, mais qu’il n’ose pas aller voir de peur qu’elle puisse lire en lui et découvrir ce qu’il fait. Celui qui déteste son père pour l’avoir obligé à venir vivre avec lui sans se soucier de ce qu’il souhaitait réellement. Qui l’a obligé à mettre de côté la part américaine de lui en allant jusqu’à le forcer à changer son prénom. Et, ça me fait mal de l’admettre, mais ce père que je ne connais pas réellement me fout les jetons. Voilà, je l’ai dit une fois, ne vous attendez pas à ce que je le répète, j’ai un minimum de fierté malgré tout.

Il y a aussi cet autre moi, celui dont je n’ai pas forcément envie de parler. Celui qui vit la nuit et doit masquer ses cernes la journée, celui qui a compris que le client est roi, que ce qu’il veut, il doit l’obtenir, peu importe ce dont il s’agit… du moment qu’il y met le prix. Celui qui, plusieurs nuits par semaine n’est plus propriétaire de son propre corps.

Quelques banalités ? Eh bien, je suis du genre gourmand, je fais une consommation excessive de sucre, c’est ma drogue à moi en quelque sorte. C’est moins mauvais que l’héroïne ou un truc du genre en même temps. Mais je pense qu’un médecin me mettrait en garde contre les risques de diabète. Comme si c’était la pire chose que je puisse chopper. Sinon hum… qu’est-ce qui pourrait être intéressant pour vous ? Je suis un peu claustrophobe sur les bords, j’ai peur de l’orage, j’adore les légumes, je ne tiens pas l’alcool non plus. Mais genre, vraiment pas…

Sinon, j’ai…j’allais dire rien contre la violence, disons que ce n’est pas tout à fait ça, mais je n’hésite pas à jouer des poings s’il faut, en revanche, je crains les colères silencieuses. Vous savez, ce genre de colère qui enfle, enfle et qui brusquement explose en faisant des ravages, un peu comme un orage d’été.

Sinon eh bien… j’ai envie de dire que le dicton qui me correspond le mieux c’est « tout vient à point à qui sait attendre ». Je vous laisse en conclure ce que vous voulez.




2. Puis vous ressemblez à quoi ?


Quand je regarde mon reflet dans le miroir, ce que je vois c’est un jeune homme au visage fin, trop peut-être. Je possède des yeux marron clair, presque dorés. Mais le doré n’est pas une couleur acceptable lorsqu’il s’agit de définir des yeux. (Même si j’avoue que je trouve ça classe de dire « eh, moi j’ai les yeux dorés ! ») Bref, je m’égare. Mon visage est entouré par des cheveux châtains, qui possèdent une certaine souplesse… comprendre par-là que par moment me coiffer me prend dix minutes et qu’à d’autres ça me prend 150 ans…

Je ne suis pas super grand, j’ai déjà entendu dire que la taille idéale, c’est celle où les pieds touchent le sol. Heureusement pour moi, les miens sont fermement ancrés dessus. Sinon, si réellement vous voulez une taille, je dois avoisiner le mètre soixante-dix, mais je ne suis même pas sûr. Je serais bien incapable de vous dire combien je pèse en revanche. Si je me déshabille devant le miroir, je suis plutôt bien proportionné, donc je pense que c’est le principal. Il parait que ma taille est un cadeau du côté paternel de ma famille.
Vous voulez aussi savoir comment je me fringue ? Alors non, qu’on se le dise tout de suite, à moins qu’on ne me laisse pas le choix, les costumes c’est pas mon truc. Je suis trop jeune pour ça, j’aurais le temps de m’habiller comme un pingouin quand j’aurais dépassé les trente ans. Pour le moment, eh bien disons qu’un jean et une chemise font largement l’affaire. Sans cravate la chemise… faut pas déconner non plus.

Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise d’autres à mon sujet ? Je ne pense pas avoir grand-chose de particulier… je sais que mes clients aiment bien mon petit air innocent, à supposer que j’ai réellement un air innocent.

Ah si, je crois que j’ai oublié de parler de quelque chose. Quand je me déshabille c’est généralement ce qu’on voit en premier. C’est d’ailleurs pour ça que j’évite de me mettre torse nu en dehors de mes heures de « travail ». Je veux parler du tatouage qui recouvre une partie de mon dos et mon bras gauche. Les écailles du dragon s’étendent et s’enroulent tout autour de mon bras, de l’épaule jusqu’au poignet, pour lui donner forme.



3. Comment se définit votre tolérance aux autres ?


J’ai envie de dire « si tu ne me fais pas chier, tout va bien ». Mais je pense que c’est un peu restrictif en fait comme façon de définir ma « tolérance » aux autres. Du coup, on va dire que je suis plutôt du genre tolérant. Chacun est bien libre de faire ce qu’il veut, comme il veut, du moment qu’il n’essaie pas de me forcer à suivre sa façon de penser. J’ai besoin d’un minimum d’espace vital autour de moi, vous savez cette zone propre à chacun qu’il vaut mieux éviter de pénétrer sous risque que la personne en face de vous se sente mal ou menacée ? Eh bien chez moi, cette zone est plutôt réduite, même si elle est bien présente.

Sinon clairement eh bien… chacun est libre de faire ce qu’il veut, du moment qu’il n’empiète pas sur les autres. Ou s’il le fait, eh bien il faut que ce soit fait discrètement.



4. Comment réagissez-vous face au blocus de la ville ?


J’avoue que je ne sais pas trop quoi en penser. Une part de moi se dit que la ville en elle-même est bien assez grande pour ne pas aller voir ailleurs, une autre se dit qu’elle aimerait bien pouvoir disparaitre et fuir très loin.

Sinon, dans une autre dimension, je pense que c’est une façon pour les autorités d’admettre leurs limites… je pense aussi que certains seraient parfaitement à même d’en profiter pour l’utiliser à leurs propres fins. Après, je n’ai pas réellement pour habitude de faire des vagues, je pense qu’il vaut mieux rester discret pour arriver à ce que l’on souhaite, même si ça signifie aller à l’encontre de ce qu’on pourrait penser… Donc même si la part de moi qui souhaite aller voir ailleurs existe, eh bien je préfère l’empêcher de parler.



5. Comment avez-vous terminé jusque-là ? Racontez un peu votre vie.


Faut vraiment que je vous raconte un bout de ma vie ? Nan parce que vous savez, ce n’est pas super intéressant, je suis né, j’ai été à l’école, j’ai grandi et tout. Rien de plus, rien de moins. Comme tout le monde je pense. Mais s’il faut que je rentre un peu dans les détails, je pense qu’il va falloir que je vous raconte deux histoires. Celle d’Alexander et celle de Liu.

Je vais commencer par le début. Alexander est né il a 23 ans maintenant, un 25 décembre, d’après sa mère – la mienne donc – c’était le plus beau cadeau de noël qu’elle puisse avoir. Je me suis toujours demandé comment un gosse pouvait être un cadeau, mais faut croire que pour elle, je l’étais. A ce moment-là, je ne savais pas qui était mon père. Elle, en revanche, le savait parfaitement. Ça doit être pour ça qu’elle a évité de m’en parler. Peut-être qu’elle aurait dû ? Enfin je n’en sais rien, et j’avoue que je m’en moque un peu. Je n’ai pas réellement pour habitude de rester focalisé sur le passé. Ce n’est pas ça qui permet d’avancer. Puis, ça ne sert à rien de trop s’interroger sur ce qu’on ne connait pas et pour lequel on n’aura jamais de réponse.

Je reprends mon histoire, Alexander, Alex, ça ira plus vite, a grandi dans une famille monoparentale jusqu’à ce qu’il ait une dizaine d’année. Il était le petit fiston chéri de sa maman et ça lui allait bien. Et puis, un monsieur est entré dans la vie de maman, avec un fils un peu plus vieux qu’Alex. Là, d’un coup, ça a été moins drôle pour lui. Non seulement il devait partager sa mère avec un « papa » de substitution, mais en plus il devait aussi la partager avec un frère. Les premiers temps ça a été dur, réellement, je ne peux pas le nier. Mais finalement, l’Alex que j’étais alors c’est dit que le principal, c’était que sa mère soit heureuse. Et elle l’était. Alors, progressivement, celui que j’étais à ce moment a commencé à l’être aussi. J’ai découvert ce que c’était que d’avoir une vie de famille, une vraie. D’avoir des gens qui vous demandent comment c’est passé votre journée, ce que vous voulez faire de votre Week end… ce que vous voulez faire de votre vie aussi. C’était nouveau, non pas que ma mère n’ait jamais eu ce genre de conversation avec moi, mais entre son travail et les heures que je passais à l’école, nous n’avions pas autant de temps que je le souhaitais… que j’aurai pu le souhaiter. Alors qu’à partir du moment où ce type – que j’ai fini par appeler « papa » - est entré dans la vie de ma mère, le temps qu’elle a pu passer avec moi a augmenté. C’était une sensation étrange que de rentrer dans un foyer où il y avait toujours quelqu’un, mais je m’y suis fait. J’ai même commencé à aimer ça.

Un jour, j’ai entendu quelqu’un dire que c’est lorsque les choses semblent aller pour le mieux que tout risque de basculer. Ou peut-être que je l’ai lu, je sais plus trop. J’aime bien lire. C’est quelque chose qui m’est restée de cette époque. Enfin bref, je m’égare. Ou plutôt, peut-être que je tente de repousser le moment où je me mettrais à raconter la suite. Mais de toute façon, il faut en passer par là. Je devais avoir 15 ans quand il est apparu pour la première fois. Je me souviens, c’était à la sortie des cours. Un petit asiat’ qui regardait les élèves sortir, les dévisageant un par un comme s’il cherchait quelqu’un. Je l’ai vu me regarder durant un moment, avant de l’oublier, bien trop occupé par mes camarades avec qui je quittais les lieux. Pour le reste de cette journée, il m’est sorti de l’esprit. Comme quelqu’un n’ayant pas la moindre importance. Ce n’est qu’une fois rentré chez moi le soir que j’ai compris que de l’importance, il allait en avoir. Quand j’ai poussé la porte de l’appartement, j’ai été surpris par le silence. Je savais qu’il y avait du monde puisque la porte d’entrée n’était pas fermée à clé pourtant. Et il était là, dans le salon, avec ma mère. Ce même homme que je ne connaissais pas mais que j’avais vu un peu plus tôt dans la journée.

Il faut être honnête, je n’ai pas compris tout de suite ce qui se passait, ce qu’il venait faire là, pourquoi ma mère laissait faire alors qu’il disait qu’il venait pour moi. Qui est-ce ? Qu’est-ce que je suis censé faire ? Pourquoi il est là ? Toutes ces questions se bousculaient dans ma tête, sans que je puisse réellement leurs apporter une réponse. Même maintenant ce qu’il attendait de moi à ce moment-là reste flou.

Je n’ai que de vagues souvenirs de l’instant où je suis entré, et de ce qui s’est passé jusqu’à maintenant. Je me souviens qu’il s’est tourné vers moi et m’a salué, en me nommant Liu. Je n’avais jamais utilisé ce prénom jusqu’à présent, c’était mon deuxième prénom. Vous savez, celui qu’on met sur les papiers officiels mais dont on ne parle jamais sinon.

Les choses se sont enchainées très vite. Il a dit qu’il était mon père, je veux dire, mon père biologique. Il a dit qu’il était venu me chercher, qu’il était temps pour moi de venir vivre avec « ma vrai famille ». Je n’ai pas compris le sens du mot famille, mais j’ai bien senti que ça n’était pas celle que je connaissais. Vous savez, la famille avec un papa, une maman et, dans mon cas, un frère. Je n’ai pas compris non plus, sur le moment, pourquoi ma mère ne m’avait pas soutenu quand j’ai dit qu’il était hors de question que j’aille avec lui. Avec ce type qui ne s’était jamais intéressé à moi. Avec le recul, et parce que j’ai grandi, je pense que j’ai compris pourquoi elle ne l’avait pas fait. Mais sur le moment, j’ai eu l’impression qu’elle m’abandonnait. Et j’ai eu du mal à le comprendre, à l’accepter.

Mais je n’ai pas eu le choix.

En le suivant ce jour-là, je suis entré dans un monde étrange. Avec des règles que je ne connaissais pas, qu’il a fallu que j’apprenne rapidement. Qu’il a fallu, aussi, que je m’approprie. J’ai appris quelque chose ce jour-là : je possède une capacité d’adaptation assez impressionnante. J’ai aussi appris que mon père faisait partie d’une espèce de mafia. Que c’est pour ça que ma mère ne s’est pas opposée à lui. Je ne sais pas trop ce qu’il attendait de moi. Pourquoi il m’avait sorti de la vie que j’avais jusqu’à présent. Je crois que lui non plus ne le savait pas trop. Il voulait prouver quelque chose, mais je ne sais pas trop quoi. A vrai dire, si je me suis posé la question lorsque je suis arrivé, maintenant je m’en moque. A l’instant même où j’ai mis les pieds chez lui, j’ai perdu le contrôle de ma vie, tout m’a échappé. Après six mois passés avec lui, je n’étais plus sûr que d’une chose, ce type et l’univers dans lequel il vivait me terrifiait.

Je ne sais pas trop à quel moment j’ai commencé à plier. Vous savez, à faire le dos rond et à dire oui à tout ce qu’on me demandait, à tout ce qu’on me disait de faire. Vraiment tout. C’est comme ça que je me suis retrouvé dans la rue. Peut-être que vous ne me croirez pas, mais ça n’était pas de la lâcheté de ma part. Enfin, peut-être un peu… mais je me suis dit, surtout, qu’être aussi lisse et invisible que possible me permettrait à la longue de disparaitre.  

Je crois avoir tout dit. Enfin tout ce qui mérite d’être dit.

Ah peut être que non en fait. J’ai peut-être omis de dire que je ne suis pas juste quelqu’un qui fait le trottoir, mais que je suis aussi étudiant, et pas en n’importe quoi. Je suis officiellement en cinquième année de finances publiques. Et vous voulez que je vous confie un secret ? Quelque chose qu’il ne faut répéter à personne ? Eh bien, si je plie, c’est pour mieux grapiller des informations, pour mieux pouvoir, peu à peu, gagner en puissance et pouvoir fuir l’emprise de mon géniteur. Pour pouvoir le dominer, si je puis dire. Mais il ne faut pas le répéter.





Derrière le personnage


► Who are you ?
► Age : Chuis majeure
► Comment avez-vous connu le forum : J'ai suivi la lumière
► Disponibilité sur 10 : Je reprends les cours mardi avec un combo m1+capes cette année, du coup je dirai... 5/10
► Trame ou relationnel ? Les deux !
► Souhaitez-vous être parrainé ?

 Règlement accepté >Insérez : [Validé par Kendall]

avatar
Citoyen
Citoyen
Messages : 88
Date d'inscription : 24/08/2018
Localisation : Derrière un écran
Jeu 6 Sep - 23:38
Hello et bienvenue chez nous ~

J'espère que tu te plairais bien chez nous, et bon courage pour ta fiche, ainsi que pour ta reprise d'année !
avatar
Wolf
Wolf
Messages : 118
Date d'inscription : 14/07/2018
Localisation : Dans ma tanière
Jeu 6 Sep - 23:40
Bienvenuuuuuuuueeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !!!!!
*vole la pizza* euh non pardon *vole les nem* Huhu

obligé d'finir maintenant !!! ♥️♥️♥️
avatar
Citoyen
Citoyen
Messages : 126
Date d'inscription : 26/11/2017
Localisation : Manhattan
Jeu 6 Sep - 23:49
Heeyy mon petit chou, elle devait être puissante cette lumière pour que tu la suives Huhu

Je suis ravi de te compter parmi nous, fight now pour la fiche et tu sais où toquer pour les infos ~ (et cet avatar, ookurikara ♥️)
avatar
Wolf
Wolf
Messages : 290
Date d'inscription : 03/02/2017
Age : 29
Localisation : Frontière Harlem - Bronx
Ven 7 Sep - 0:09
Bienvenue :)

Bon courage pour ta fiche !
avatar
Raw
Raw
Litsa Babayagi
Messages : 210
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Evidence!
Ven 7 Sep - 0:30
Bienvenue.
La lumièrre au bout du tunnel, attention à ce que ça soit pas un trrain à grrande vitesse d'idées qui t'arrive dans la trronche.

Bon courrage pour ta fiche.
avatar
Squall
Squall
Messages : 137
Date d'inscription : 07/04/2017
Localisation : Manhattan
Ven 7 Sep - 0:34
Rebienvenue officiellement! Huhu


Et bien et bien *tousse* au plaisir de te rencontrer.

Amuses-toi bien et bon courage pour ta fiche Flash
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 29/08/2018
Hier à 23:36
Eh eh, je l'avais pas fait jusqu'à présent, mais merci pour l'accueil, ça fait plaisir. **

Et j'ai enfin fini ! *roule partout*
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» tian de poireaux au parmesan
» Tian de pommes à l'amande et au safran
» Tian de Pommes de Terre à l’Oignon Rouge et aux Poivrons Grillés
» pommes anna et tian de légumes provençaux (madalton)
» Cuisse de pintade sauce porto et tian de légumes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-2023 Bronx :: PÔLE ADMINISTRATIF :: Bureau des admissions :: Admissions en cours-
Sauter vers: