Synopsis

Mai 2025, Six mois après le concert... Les Gangs à New-York ne sont plus ceux que vous connaissez aujourd'hui. Certains ont fini par se faire démanteler par la police, quand d'autres se sont raliés entre eux pour concentrer leur force sur une seule entité : Nova.Toutefois, un nouveau fléau est en train d'altérer l'ère du temps : l'évolution du génome

▷ 19 SEPTEMBRE Nous fermons temporairement :
- Les RAWS (sauf prédéfinis)
- Les WOLF (sauf prédéfinis)
Nous demandons de privilégier:
- Le NYAPD
- Les DRAGONS
- Les SQUALL
Merci d'avance
▷ 29 AOUT Le groupe des WOLF est de nouveau ouvert. Profitez-en ! Nous sommes dans l'attente d'un AD Breaker ainsi que d'un chef pour les Dragons ~
Nous avons ouvert la section des RP/fiches à l'honneur, afin de vous faire une idée du niveau de RP en ces bas lieux.
▷ 21 AOUT
Le forum se rêvet de sa tenue d'été ~ MAJ du forum. Lire ici

▷ 17 JUILLET
Des badges-insignes sont désormais attribués auxmembres faisant preuve d'amour, d'implication, d'originalité, etc. Nouveauté à lire : www
WOLF fermés jusqu'à nouvel ordre. Groupe à privilégier : les DRAGONS et les RAWS ♥ Merci d'avance

▷ 10 MAI
— BX-2023 devient Bronx Nemesis.Il rouvre officiellement ses portes et accueille anciens comme nouveaux.

Bienvenue

Bienvenue à New-York! En cette année 2025, le nom de Nova est connu sur toutes les lèvres : Gangs, Police, médias … À vous qui vous lancez sur sa piste, voici un conseil : rebroussez chemin, Nova n'est désormais plus le seul danger à gouverner ces terres. La mort n'est d'ailleurs plus permise...

Staff

Dezsidérius

Fondateur

voir MP

Khor

Modérateur

voir MP

Kendall

Co-fonda

voir MP

Tomas

Modérateur

voir MP

Trame

gif

avatar
Wolf
Wolf

Messages : 235
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 21
Lun 24 Avr - 0:30

Andronikov



Carte d'identité


► Avatar : Silbe de LittleUlvar et OC de Tkki
► Prénom(s) : Tomas Nathaniel
► Age : 28 ans
► Date de naissance : 4 avril 1997
► Origine/ Nationalité : Russo-Américaine de sperme Hongrois
► Groupe : Wolf
► Rang dans le groupe : Remplaçant & Tueur à gage
► Métier / Etudes : À étudié la danse en Irlande avant d’ouvrir une salle à son compte. Cependant, vu le quartier et son travail de nuit, il a dû choisir. Maintenant il donne des cours particuliers et des entraînements physiques.
► Situation familiale : Complexe mais pacifique.
► Situation financière : Pas à se plaindre. Toujours mieux qu’avant.
► Groupe sanguin : AB-
► Aptitude spéciale : Il excelle dans la traque puis ne rate pas une vache dans un couloir ni même une pièce de monnaie ça compte ?
► Troubles ou avantages : Il fait en sorte d'avoir un dédoublement de la personnalité entre Tomas et Reaper.



Questionnaire



► Comment voyez-vous les clones ? : Comme des êtres normaux. Du moment qu'ils ont une conscience, un cœur et du sang qui coule dans leurs veines, pourquoi chercher à les faire chier ? Se sont des gens comme lui ou le charcutier du quartier. Ils n'ont pas demandés leur avis.
► Pensez-vous qu'ils méritent autant d'intérêt que les êtres humains ? Pourquoi pas après tout ? Qui ne tente rien n'a rien. Puis on se posait la même question à une certaine époque pour d'autres personnes. Tout le monde à le droit à une chance de faire ses preuves.
► Simplement par curiosité, votre admiration penche plus vers la justice ou la délinquance ? Autant demander à un lobbyiste s'il aime l'argent.


1. Si vous deviez décrire votre caractère ?


Le jour et la nuit. Tout dépend qui vous demandez.

La plupart du temps Tomas est un homme attentif et souriant. Toujours là pour aider son prochain à progresser. Son ambition ne dépassera jamais sa propre hauteur. Question d’éducation paternel diront nous. Plutôt gentleman, il a toujours un mot agréable ou un geste envers le sexe opposé. Un Don Juan ? Non pas vraiment. Il avait pris cette habitude au contact de son épouse.

De l’autre côté, il s’avère plutôt être quelqu’un de réfléchit mais calculateur et surtout déterminé dans ses objectifs. On peut le voir comme une personne très flegmatique. Après tout, son travail n’est pas fait pour les émotifs emphatiques. Mieux vaut ne pas essayer de le dissuader de changer d’idée ou même d’espérer le voir se retourner. Minutieux et parfois trop sûr de lui, ce petit point le rend parfois trop orgueilleux face aux autres. Sa plus grande qualité par contre se loge dans la fidélité au clan. Tel un brave chien, il restera sûrement même si les fondations de son gang s’écroulent sous lui.



2. Puis vous ressemblez à quoi ?


Ne jamais juger sur le physique d’une personne ! C’est bien la première chose qu’on pourrait se dire en le regardant. De taille moyenne et de corpulence tout aussi banale il n’en demeure pas moins que ses muscles montrent un réel intérêt aux entraînements et à la vie dure qu’il leur a fait subir. Cependant, il est bien obligé de s’entretenir s’il veut garder la forme et être crédible auprès de ses clients. Un rachitique osseux ne ferait pas le poids face à un gabarit de gros bourrin. Après, il ne faut pas croire qu’il a un corps en parfait état. Une cicatrice lui barre le dessous de l’œil gauche et les différentes radios qu’il a pu prendre au cours de sa vie montrent à quel point il peut s’avérer dangereux de forcer sur la corde. Pour finir, il a un début de tatouage sur le bras gauche : des bandes géométriques noires.

Le style hors du commun n’est pas vraiment son objectif. Bien que ses cheveux étonnent la plupart des gens, il n’en demeure pas moins que c’est la seule chose qui sorte de l’ordinaire. Personne ne le verra porter des baggy ou même des T-shirt sans forme. Pas assez classe et de toute façon, ça fait beaucoup trop tâche dans son emploi. Du coup, le plus souvent, il est habillé d’une chemise de couleur avec un gilet de costume noir. En dehors de son boulot, il reste tout de fois sobre mais s’habille toujours avec une touche de rouge quelque part. C’est ça couleur préférée, faut pas chercher…

En ce qui concerne son boulot de nuit, disons qu’il aime garder un peu de mystère et surtout beaucoup d’anonymat. Du coup, mise à part quatre petites personnes, le reste n’a même pas entrevue et ne verra sans doute jamais son vrai visage. Muni de plusieurs masques en fonction de ses envies et du contrat il les arbore comme un trophée. Au niveau de ses habits, il est toujours vêtu de noir ou de gris en fonction de son costume d’apparat.



3. Comment se définit votre tolérance aux autres ?


Celle de Tomas est normale. Il apprécie les gens qui sont bons et aimables. Ce n'est pas un gars qui va venir chercher des problèmes pour le plaisir. Avec son expérience et sa vie, il a appris à faire le vide malgré les types de personnes qu'il peut voir. Il est plus tolérant et avenant qu'à ses débuts. Merci Irina…
Celle du tueur par contre c'est une autre pair de manche. Comment dire : il a horreur de parler. Moins il en dit et mieux il se porte. Un peu con pour un lieutenant non ? C'est pour ça qu'il a appris à l'ouvrir plus souvent et se rapprocher de sa meute de Coyotes. Chose positive puisque maintenant, il apprécie les soirées avec eux et les missions.  



4. Comment réagissez-vous face au blocus de la ville ?


Le blocus ? Pour avouer, il n'en a jamais vraiment fait attention. Personne n'habite de l'autre côté. Pourquoi est-ce que Tomas irait s'y intéresser ?



5. Comment avez-vous terminé jusque là ? Racontez un peu votre vie.


~Avant le concert~

Il est né au Mexique d’un don de sperme Hongrois.

Comme quoi, dès le début le Voyage était fait pour lui. Cependant, Tomas ne fut au courant de cette histoire de solidarité que lors de son seizième anniversaire où il était en vacances au Danemark avec ses parents et son frère jumeau Damian. Etrangement, le jour suivant leur arrivée, ils rencontrèrent un homme qui lui ressemblait beaucoup sur le côté de la morphologie du visage. Intrigué, la nouvelle tomba comme un coup dur pour les frères. D’accord, ils n’avaient jamais ressemblés à leur père sur n’importe quelle partie anatomique. Bien que les gens proches se persuadaient du contraire en décelant le sourire chez son jumeau et le regard chez Tomas. La nouvelle les laissa interdit face à l’homme qui s’avérait être leur père biologique. De prime abords alors, ils n’avaient pas deux nationalités mais trois. L’homme face à eux était souriant, aimable et s’intéressait à ses "fils" comme un homme normal.

Mais ce beau petit tableau commença à se tâcher lentement à mesure que le temps passait. Programmé pour deux semaines, le voyage devait nouer des liens avec le donneur. Il s’avéra aussi qu’il était un ami de la famille. D’où le don. Mais les années passant, ils n’avaient plus donnés assez de nouvelles. Sans demander la raison, Tomas comprit rapidement en voyant sa femme et sa fille. Les deux faisaient une paire de castratrices. Un jour, alors que leurs parents respectifs discutaient sagement, la fille invita les jumeaux à la suivre au fond de leur immense jardin. Chef d’entreprise payait plutôt bien mine de rien... Elle leur proposa de se détendre. Ce que fit rapidement Damian loin de se douter de la suite. Car cela lui coûta bien cher. À peine assit, une horde de dégénérés se rua sur lui pour le passer à tabac. La fille se mit à rire pendant que Tomas restait là à ne rien faire. Ce ne fut que lorsque son frère cria son nom qu’il put reconnecter avec la réalité. Il fonça tête baissé dans la bataille, essayant de passer outre les coups de plus en plus puissants et calculés au niveau du ventre et de la tête. Voyant très clairement qu’il n’arriverait à rien, il se retourna vers la divine commanditaire de l’acte. Un de ses yeux en sang, il ne prêta aucune attention à ses menaces et il termina sur elle. Laissant ses mains épouser la forme de son petit cou. Prit de rage qu’on s’en soit pris à son frère et lui, il lâcha prise seulement lorsqu’un coup le sonna. Les amis avaient laissé tomber son jumeau pour aider cette misérable. Pourtant, Tomas n’était toujours pas calmer. C’était même pire. Les gémissements de son frère éveillaient en lui un instinct de prédateur. Si bien qu’il décida d’en finir avec eux. L’adolescent ne connaissait absolument rien dans l’art du combat rapproché mais c’était à celui qui tapait le plus fort. En l’occurrence ici, c’était lui. Trop bourgeois, les autres faisaient mal, mais pas assez pour éteindre la flamme. Quand tous ceux qui voulurent en remettre une couche étaient agonisants à ses pieds, il regarda la blonde.

« Pourquoi ? »
« Je vous hais. »


Visiblement, ces simples mots eurent des effets radicaux sur son comportement et ses intérêts. Tomas changea radicalement à son retour à New York. Amère et meurtri au fond de lui, il commença à partir en vrille la même année. Il se prit d’adoration pour le sport de combat et le parkour. Le danger ne lui faisait plus peur. Seul, il apprit très vite à maîtriser son environnement et à profiter pleinement de son espace à son avantage.

Pourtant, les meilleures choses eurent une fin. Celle qui l’envoya directement en prison. À dix-neuf ans, il fut enfermé dans la prison d’Alcatraz. Selon la loi, se battre en pleine rue pendant un combat clandestin et surtout aller jusqu’à tabasser sa victime à mort n'était pas très intelligent… Disons qu’il méritait son sort. Mais c’était sans compter sur les études de son frangin ! Ange gardien d'un jumeau défaillant, devenir quelqu’un avait du bon cette fois. Si bien que Damian était stagiaire dans un grand cabinet d’avocat. Cependant, les honoraires étant trop importants pour être payé par les parents des deux garçons, se fut le père biologique qui les paya. En contrepartie, il ne voulait plus jamais entendre parler de ses fils. Depuis cette fameuse histoire avec sa fille, il était pris d’une profonde culpabilité mais la prison était la goutte d'eau et un prétexte pour son épouse pour les forcer à se séparer. Tomas ressortit libre l’année suivante. Mais plus rien n'allait être comme avant.

Entre temps par contre, il fit la connaissance d’un groupe qui allait sans doute changer son avenir… Mais étant assez sélectif dans leur petit groupe, le jeune homme décida de prendre du recul et de disparaître des radars. Sans un mot à sa famille à part un "au revoir" fugace, il mit le cap sur les pays de l’Est de l’Europe pour y apprendre le maniement des armes comme un expert. Trois ans s’écoulèrent. Il s’était taillé une forte réputation de sniper dans son groupe de mercenaires. Il s’infiltrait comme une ombre et exécutait les ordres sans même broncher une seule fois. Néanmoins, les bonnes choses ayant une fin et vu qu'il n'apprenait plus grand chose auprès des vétérans, l’heure du retour au pays avait sonné.

Agé de vingt-deux ans, il posa ses valises une nouvelle fois à New York pour y découvrir une ville métamorphosée. Mais cela ne changea aucunement son envie de rentrer chez les Wolfs. Profondément déterminé, il reprit contact avec celui qui lui avait donné le tuyau et il se retrouva rapidement devant AD pour lui jurer fidélité comme un bon chien à sa mémère. Se fut la seule et unique fois qu'il courba l'échine devant un autre être humain depuis son adolescence. La sensation qui l'avait parcouru à ce moment-là fut contradictoire. Rare était les fois où sa détermination fut mise à mal par les menottes qu'il venait lui-même de se mettre. Tomas venait d'être consentant. Près à tuer autrui pour le bien de la communauté, sa meute. Tant et si bien qu'à force de faire ses preuves auprès des autres par quelques exploits, il fut remarqué. Avec ses qualifications et son mode de vie, il prit rapidement la place de tueur à gage du gang. Enfin il pouvait dire merci à ce guet-apens d'adolescents. Ils venaient inconsciemment de créer un monstre.

Suite à ses premiers assassinats, bien vide de n’y trouver que du sang et aucune symbolique, Tomas décida de mettre sur pied un personnage haut en couleur digne des plus grands romans policier et mystérieux. Bien loin de l’idée de l’anti-héros, il ne voulait aucunement ressembler à tous ces cinglés près à tuer pour l’honneur ou pour de l’argent. Lui, tout ce qu’il désirait ne se résumé qu’à se forger une double identité. Celle d’un monstre au service de sa meute. Il se trouva rapidement quelque chose d’authentique. Il commença à se vêtir d’un long manteau noir puis, au bout de son cinquième contrat, il fit comme son chef et se munit d’un masque remplaçant ainsi le foulard. Le premier ressemblait à la mort et le second, le transforma en une créature à la bouche sombre et muni de dents acérées et où le nez n’était qu’un néant noir. La touche finale à son personnage fut le moyen de contact. Un coup de téléphone ? Non. Un simple message manuscrit ? Non plus. Le jeune tueur commença à étudier les différents moyens de communication. Finalement, il s’arrêta sur un livre qui retenu toute son attention « The Five Orange Pips » d’Arthur Conan Doyle. Il mit à jour le même moyen pour annoncer à ses victimes leur destin funeste. Puis, il fit appel à son intérêt pour les fleurs pour mettre au point sa dernière carte.

Lorsque les victimes ne rentraient pas dans le droit chemin après le premier avertissement, ils pouvaient voir accrochés aux abords du QG des Wolfs la fleur d’usage. Le pavot allait signer l’arrêt de mort d’une personne. La rose jaune montrait l’infidélité au clan. La tulipe noire était propice pour un avertissement. Le pois de senteur, destiné aux balances. Elles étaient toujours accompagnées d’un mot où il pouvait trouver sa victime. À chaque contrat effectué, il laissait la fleur reposer dans un vase qu’il posait à la vue de n’importe qui voulant bien y prêter attention et les pépins juste au pied de cette dernière. De fil en aiguille, on le surnomma « Fleurist of the death » sinon la « Sombre Faucheuse » ou simplement « La Faucheuse ». Personne ne connaissait son identité, personne ne voulait essayer de toute manière. Ils avaient peur de se retrouver sur sa liste. Sa réputation se fit au fur et à mesure parmi la police et les gangs.

Au début de cette nouvelle vie de tueur, on le prit souvent comme un meurtrier avec des tendances rituelles. Mais très vite, il laissa le soupçon planer comme quoi un certain parti n’y était pas étranger sans pour autant inquiéter sa bande avec la police ou les journalistes. Ce moyen ? Un tag à tête de loup. Non loin de son attaque. En hauteur et visible par une fenêtre. Mais pour brouiller les pistes, il commença à en mettre un peu partout, prenant cet acte comme une simple coïncidence pour les moins fins.

À chaque retour de contrat, il pouvait se faire accueillir par le chef lui-même ou par un de ses lieutenants de confiance. C’était une routine pour lui jusqu’à ce qu’il n’arrive à un point de non-retour.

L’année de ses vingt-trois ans, il fut envoyé à une adresse avec une tulipe noire à la main. Ce lieu ne lui disait absolument rien. Muni aussi de son fusil à lunette, il prit position sur un toit et découvrit sa nouvelle cible : sa mère. Prit par une panique sans nom, il recula sa tête de la lunette en essayant de reprendre son souffle. Sa main passa sur son masque, tremblant, il analysa le moindre mouvement de sa génitrice pendant de longues heures avant de prendre congé.

Le jour suivant, il rapporta sa découverte à AD en lui redonnant la fleur. Il ne pouvait pas tuer sa mère ou même lui faire peur. Puis, pour quelle raison surtout ? Lorsque la nouvelle tomba, il dû s’asseoir. Sa chère mère voulait mettre des bâtons dans les roues du gang. Mais son chef était direct. S’en occuper au même titre que les autres. Dans un soupir, il s’exécuta. Le même soir, il était en train de passer sa mère à tabac avant de déposer les pépins près de la fleur. En sortant, il se rua tel un diable au Misfortune pour couler son geste dans l’alcool. Les jours qui suivirent, la famille de Tomas dut se résoudre à tirer un trait sur leur mère et épouse. Cette dernière disparue du jour au lendemain sans donner d’explication, d’adresse ou de numéro pour la joindre. Non sans se ronger les sangs de honte et de tristesse. Son âme s’envola purement et simplement ce jour là. Suite à cela, le jeune homme termina par reprendre les contrats sans éprouver le moindre remords. La peur de se faire repérer ou même de courir un risque à se faire prendre ne lui faisait plus rien. Dans cette coquille vide résonnait le silence.

Tout changea encore. L’année de son vingt-cinquième anniversaire. Alors qu’il excellait dans son travail de danseur, il rencontra une certaine Irina, dont les yeux verts faisaient penser à une forêt de sapins au printemps. Trois mois s’écoulèrent et il savait une chose : c’était la femme de sa vie. Le cinquième mois, il la demanda en mariage. Le sixième, elle était Madame Andronikov. Le septième elle était déjà enceinte. Le onzième il était à leur enterrement. Cet épisode de sa vie fut littéralement rayé de sa mémoire. Pour une raison bien connue dans son milieu, elle fut victime de son propre clan. Une personne qui connaissait assez bien Tomas pour connaître l’existence d’Irina. Il n’y en avait que très peu. Cinq même. Ses parents, son jumeau et son géniteur pour ceux qui étaient hors de la meute et un frère Wolf. Le soir qui suivit les adieux, encore vêtu de ses habits de deuil, il était de retour au quartier général des Wolfs arborant un nouveau masque. Celui de la rancœur et de la vengeance. Personne de son gang ne put le raisonner et la nuit fut un carnage. Cette fois, le tueur aux fleurs laissa du chardon dans la bouche de ses victimes avec une balle en pleine tête. Ainsi était la loi de la meute : tue un proche et je te tue en échange.

La femme qui avait su lui redonner le goût de la vie n’était plus. L’enfant qu’ils attendaient non plus. Tomas voulait sombrer de nouveau dans les limbes mais il se souvenu d’un propos de sa belle. Bien qu’elle n’ait jamais vraiment su pour sa seconde vie, elle connaissait très bien la douleur dans son cœur. De ce fait, il écouta une seconde fois ces paroles silencieuse et se prit à sourire alors qu’il endossait son rôle de tueur pour la nuit.

C’est lors d’un de ses contrats l’année suivante que ses oreilles se mirent à écouter, -vraiment- aux portes. Un sujet bien étrange arriva jusqu’à lui et creusa un profond intérêt pour le tueur. Une bestiole du nom de NOVA. Oui. Il ne savait pas s’il pouvait donner un autre diminutif pour une personne qui voulait se cacher et jouer de la sorte. Sur le coup, il se trouva un seul point commun avec : l’envie d’être tout le monde et personne à la fois. Prit par une soudaine admiration pour lui et un intérêt particulier, il se pencha de plus en plus sur le sujet quand il retrouvait sa vie normale.

Depuis ce fameux jour où il entendit pour la première la mention NOVA, son envie d’en découvrir d’avantage n’a jamais arrêté de diminuer. Si bien que ce mythe est un peu devenu une nouvelle mission pour lui. Mais les informations étant succinctes, il se devait de chercher seul et en dehors de ses heures boulot. Autant dire qu’il n’avait pas vraiment le temps…


~Après le concert~

Tout s'accéléra pour lui après ce fameux petit coup de maître. Il avait remplit ces objectifs et surtout, sa cible avait été mise hors d'état pendant un bon bout de temps. Cependant, sa vie personnelle prit en coup dans l'aile. L'infime goutte de sang qu'ils avaient pu trouver aurait pu le foutre dans l'ombre pour longtemps. Mais manque de preuves il resta libre. Après tout, sa blessure avait eu le temps de cicatriser quand ils lui tombèrent dessus. Tellement pratique les planques... Profitant de cette énième chance du destin, il vendit son appartement et sa salle de danse pour travailler quand bon lui semblait.

Du côté des Wolfs, sa réputation n'étant plus à refaire. Néanmoins, il fut assez surprit d'attirer l'attention de sa chère Mom's. Ou Mama Coco comme il adorait la nommer. Quand bien même sa manie était de le taquiner, il n'en demeurait pas moins que Tomas l'appréciait. Par contre, les autres filles avaient tendance à lui chercher quelques noises histoire de se mesure à la légende sombre. Il fallut attendre l'année suivante pour comprendre cet intérêt : elle cherchait simplement un remplaçant adéquate qui serait droit et bon envers ses filles. Le flambeau se léguait doucement mais sûrement. Cependant, cette très importante femme aimait énormément lui mettre des bâtons dans les roues pour tenter de le déstabiliser. Mais rien n'y faisait, toujours droit et rarement prit au dépourvu, les attentes se formulaient toujours en réussites. Le jeune homme émit même l'idée de créer une section nommée "Blême". Le but de ces personnes étant le nettoyage en surface indépendamment du gang en lui-même...





Derrière le personnage


► Who are you ? Totoro pour les intimes, casse burnettes pour les autres.
► Age : On ne demande pas l’âge à une demoiselle non mais !
► Comment avez-vous connu le forum : Avant c’était par partenariat, maintenant, je suis juste resté.
► Disponibilité sur 10 : Oulà, déjà que je ne sais pas comment m’habiller le matin… 5/10 peut-être.
► Trame ou relationnel ? Plutôt beignet aux pommes.
► Souhaitez vous être parrainé ? Parrai-quoi ?

☑️ Règlement accepté > [Ok par Kendall]


★_______________★

Lupus est homo homini, non homo, quom qualis sit non novit. ~
Invité
Invité
Invité
Lun 24 Avr - 0:34
Mais c'est super bon les cornichons Huhu
J'suis ravie que le choix d'avatar t'aies plu, toi aussi tombes amoureuse de l'artiste maintenant uwu !
Re-bienvenue ici ma bichette ♥️
Invité
Invité
Invité
Invité
Lun 24 Avr - 0:38
ça pue un peu la classe ici je trouve.
bg.
Invité
Invité
Invité
Invité
Lun 24 Avr - 0:42
Non mais genre toi.

T'as créé un DC exprès pour venir me crever c'est ça ?

P'tit con

Re-bienvenue ! Amuses toi toujours aussi bien ici ! :sexy:
Invité
Invité
Invité
Invité
Lun 24 Avr - 1:00
Tu es excellent ! J'adore !
Invité
avatar
Wolf
Wolf

Messages : 235
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 21
Lun 24 Avr - 1:24
Merci tous les quatre ! Please

Lonan> Mais oui, tellement bon ! Huhu Très badass ce vava effectivement, merci beaucoup pour le tuyau très chère. :3

Ryan> *zieute* Grouu, pas mal non plus...

David> Oooh mon chou adoré ! ♥️ Te faire chier et te crever ? Moi ? Naaaan ! Enfin... Si. Mais te crever dans l'autre sens du terme. 8D Allez, dos au mur mon Davidou.

Sevy> Eumh... Mmh... *retourne curer son fusil sniper en rougissant*

★_______________★

Lupus est homo homini, non homo, quom qualis sit non novit. ~
Invité
Invité
Invité
Lun 24 Avr - 10:51
Non mais non mon chou, j'ai pas oublié mes couilles sur ma table de chevet moi Hot

Pffr, j'te réserve un lien avec David et SURTOUT un lien avec Abraham ! *ouit'aspaslechoix*

viens sur la cb des fois, que je te puisse te talocher 8D
Invité
avatar
Wolf
Wolf

Messages : 235
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 21
Lun 24 Avr - 18:32
Premier round -encore- pour toi ma biche ! 8D
Bien officier corrompu ! Vos désirs sont des ordres... On aura des liens. Please

Pas de problème, je viendrai te les rendre 8D

Edit : Et voilà, je crois que c'est bon pour ma fiche. ♪

★_______________★

Lupus est homo homini, non homo, quom qualis sit non novit. ~
Invité
Invité
Invité
Mar 25 Avr - 8:04
Re bienvenue parmi nous ♥ *caline*

eue Pourquoi t'es russe ? *Dandine son popotin de russe*
Invité
avatar
Admin
Admin
Messages : 436
Date d'inscription : 05/08/2016
Localisation : Partout
Mar 25 Avr - 13:46
Sois le bienvenu !
Tu t'intéresses donc à moi, mon ami ? Je dois t'avouer que moi aussi. Quelle histoire époustouflante et digne de l'univers de BX. Puisses-tu réaliser tes rêves et surmonter ta douleur.

Sur ce, je t'invite à recenser ton avatar (Lien), faire ta demande de logement (Lien), ta demande de RP (Lien), et pour finir mais pas des moindres, remplir ta fiche de relations (Lien) !

Bon jeu à toi. ♥
Nova
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Flan de chou-fleur au chèvre (from "Voici")
» velouté de chou fleur
» Le velouté de chou-fleur au roquefort- M'man
» Soupe au chou-fleur
» choux fleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-2023 Bronx :: PÔLE ADMINISTRATIF :: Bureau des admissions :: Admissions en cours-
Sauter vers: